Une crise écologique, reflet d’une crise de l’Homme

Publié par Bourgogne-Franche-Comté Nature, le 7 juin 2021   12

Xl illustration anthropocene gilles macagno gabarit
Pléistocène, Holocène… L’échelle des temps géologiques servant de référence pour dater les événements de l’histoire terrestre devrait prochainement intégrer une nouvelle époque de la période quaternaire, marquée par l’empreinte humaine.

Qu’est-ce que l’Anthropocène ?

Étymologiquement, le mot signifie en grec « l’âge de l’Homme ». Cette époque pourrait se caractériser par le fait que l’humain, par sa technologie et sa démographie, est devenu le principal déterminant de la trajectoire des écosystèmes terrestres. Ce terme a été proposé en 2000 par le prix Nobel de chimie néerlandais Paul Crutzen, spécialiste de la chimie de l’atmosphère, pour succéder à l’Holocène. Il est en passe d’être adopté par les géologues pour nommer l’époque actuelle, mais sa reconnaissance doit encore être actée par l’Union Internationale des Sciences Géologiques.

Parmi les impacts générés par l’Homme en cette époque anthropocène, le plus commenté est le changement climatique, provoqué par nos émissions de gaz à effet de serre. Mais nous sommes à l’origine d’une crise écologique beaucoup plus étendue.

Quels sont les autres impacts notables ?

Nous provoquons une chute de la biodiversité, tant en termes de diminution des populations animales et végétales que du nombre d’espèces. Nous polluons l’environnement, par exemple avec les pesticides et le plastique. En 2015, nous avions déjà produit de quoi emballer le globe terrestre ! Le plastique envahit tout, même les plus hauts lacs d’altitude. Chaque individu ingère près de 5 g de plastique par semaine. Depuis 2004, le cancer est devenu le premier facteur de décès. Cela suggère que nos pollutions ont un effet boomerang sur nous. L’appropriation des espaces par les humains est aussi alarmante : nous accaparons plus de 50 % des terres libres de glace. Le recul des espaces naturels implique une mise en contact de plus en plus intense avec les espèces sauvages, ce qui favorise les zoonoses*. La pandémie de Covid-19 en est une illustration. Enfin, notre démographie est devenue préoccupante : nous allons être près de 10 milliards en 2050, ce qui augmente l’ampleur de nos impacts sur l’environnement.

Quand a débuté l’Anthropocène ?

Paul Crutzen proposait de le faire commencer avec la Révolution industrielle, qui a marqué le début de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre. On pourrait prendre pour date 1784, année de l’invention de la machine à vapeur par James Watt. Quoi qu’il en soit, l’avènement de l’Anthropocène coïncide avec cette période. La découverte de l’Amérique par le monde européen en 1492 a cependant constitué un tournant annonciateur. C’est à partir de là que se sont intensifiées les coupes sombres sur l’environnement, mais aussi sur les sociétés, avec l’expansion du capitalisme et l’installation d’une fracture nord/sud.


Le mot de l'expert

Michel MAGNY, Paléoclimatologue, Directeur de recherche émérite CNRS, Université de Bourgogne Franche-Comté, Unité mixte de recherche Chrono-Environnement

Pourquoi ne pas préférer le terme de « Capitalocène » ?

Cela laisserait de côté le fait que l’Homme a perturbé les écosystèmes bien avant l’essor du capitalisme, même si celui-ci accentue ses effets destructeurs. On estime qu’à la fin du Paléolithique, l’Homme a fait disparaître la moitié des espèces de la mégafaune*, alors qu’il était encore dépourvu d’outils en métal. Au Néolithique, lorsqu’il est progressivement devenu agriculteur, il a été l’auteur de vastes défrichages. À l’âge du Bronze, vers -3000, environ 20 % des forêts européennes étaient déjà affectées par la déforestation. Ainsi, même si l’ordre de grandeur n’est pas comparable à ce qui est à l’œuvre aujourd’hui, les impacts de l’Homme sont très anciens.


Pour en savoir plus...

Découvrez deux ouvrages de Michel MAGNY : Aux racines de l’Anthropocène, une crise écologique reflet d’une crise de l’homme, aux Éditions Le Bord de l’eau, et L’Anthropocène, aux Éditions Que sais-je ?

Mini glossaire

Mégafaune : ensemble des animaux de grande taille ayant une masse supérieure à 40 kg.
Zoonose : maladie ou infection provenant d’une espèce animale et transmise à l’Homme.


Retrouvez plus sur d'articles sur bourgogne-franche-comte-nature.fr dans l'onglet  "Nos Publications" > "Questions de Nature".