Visite / Sortie

Ciné-club "Cinéma et épidémies"

CINEMA ET EPIDEMIE – Lundi 28 novembre à l'atheneum

2 séances :

A 18H : "Bienvenue à Gattaca" (Andrew Nicol, 1997). Avec  Uma Thurman, Ethan Hawke, Jude Law

Dans un monde futuriste, on peut choisir le génotype des enfants. Dans cette société hautement technologique qui pratique l'eugénisme à grande échelle, les gamètes des parents sont triés et sélectionnés afin de concevoir in vitro des enfants ayant le moins de défauts et le plus d'avantages possibles pour leur société.

Bien que cela soit officiellement interdit, entreprises et employeurs recourent à des tests d'ADN discrets afin de sélectionner leurs employés ; les personnes conçues de manière naturelle se retrouvent, de facto, reléguées à des tâches subalternes.

Gattaca est un centre d'études et de recherches spatiales pour des gens au patrimoine génétique impeccable. Jérôme, candidat génétiquement idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent, enfant conçu naturellement, donc au capital génétique « imparfait », rêve de partir pour l'espace. Chacun des deux va permettre à l'autre d'obtenir ce qu'il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.

A 20H : "Contagion" (Steven Soderbergh, 2011). Avec Marion Cotillard, Matt Damon, Lawrence Fishburne, Jude Law, Gwyneth Paltrow, Kate Winslet...

La rapide progression d’un virus mortel tue les personnes contaminées en quelques jours. Les premières
minutes du film illustrent les modes de transmission de ce virus à partir d'une poignée de personnages, puis sa propagation. De gros plans sur des poignées de portes, des verres échangés, des boutons d’ascenseurs ou des cartes de crédit, suggèrent les supports de cette transmission. Ces moments du film racontent les aspects aléatoires de l’émergence de la maladie, l’importance des interactions sociales et le  rôle prédominant des lieux très denses. L'épidémie cesse d'être locale pour devenir pandémie, par la mobilité des personnes, passant par l'usage de métro, de bateau, d'avion, etc.. Le docteur Erin Mears, interprétée par Kate Winslet, explique l'importance du taux de reproduction de base de la maladie et introduit de fait la notion de modèles compartimentaux en épidémiologie. Alors que l’épidémie se propage à grande vitesse, la communauté médicale mondiale tente, dans une course effrénée contre la montre, de trouver un remède et de contrôler la panique qui se répand encore plus vite que le virus : les gens se battent pour survivre dans une société qui se désagrège. Beth Emhoff, interprétée par Gwyneth Paltrow, revient d'un voyage à Hong Kong, où elle a contracté le virus. Les épidémiologistes l'identifient comme étant le patient zéro...

La projection sera suivie d’une rencontre avec Françoise Salvadori, maîtresse de conférence en immunologie (CIMEOS) et co-autrice de l’ouvrage Antivax, la résistance aux vaccins du XVIIIème s. à nos jours.

Soirée organisée par le pôle Culture de l'université de Bourgogne dans le cadre des mois Arts Sciences "PASTEUR DE SCIENCES"

Organisateur :
Mission culture scientifique

thibault.roy@u-bourgogne.fr

Lieu :
Atheneum
Esplanade Erasme, Dijon, France
Tarifs :

Gratuit

Public :

A partir de 12 ans

le
nov. 28 2022

De 18:00 à 23:00