Besançon, l’horlogerie dans la ville : un nouvel ouvrage du service Inventaire et Patrimoine de la Région BFC

Publié par Emmanuel Galliot, le 23 juin 2022   63

Capitale française de la montre jusqu'en 1914, Besançon conserve encore aujourd'hui les traces d'une industrie horlogère jadis florissante.

Si les luttes de Lip, en 1973, ont indéniablement marqué l’histoire récente de Besançon, les liens entre la ville et l’horlogerie sont beaucoup plus anciens. Accueillant dès 1793 une Manufacture nationale d’horlogerie, elle devient ainsi au cours du 19e siècle la capitale française de la montre et emploie environ 10 000 personnes dans cette industrie vers 1900. 

Pourtant la réalité de l’activité horlogère ne saute pas aux yeux du promeneur contemporain. Ateliers, fabriques et manufactures semblent avoir progressivement disparu du paysage urbain, leur reconversion n’ayant souvent laissé que des traces ténues dans la capitale comtoise.

L’ouvrage explore les témoins matériels laissés par l’industrie horlogère bisontine à travers une quarantaine de lieux liés à l’histoire et aux savoir-faire horlogers.

En vente en librairie

Voir l’étude de l’Inventaire

Visuel : Montres à gousset conservées au musée du Temps de Besançon © phot. Y. Sancey, Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, 2009