Visite / Sortie

LES INSTANTANÉES

Journal de bord d’une artiste en laboratoire

―> du 21 février au 23 mai

Depuis octobre 2020, Evelise Millet, artiste plasticienne, est accueillie au laboratoire de géographie ThéMA à l’université de Franche-Comté. Le squelette de son travail s’axe autour de la pratique du dessin, fin et minutieux, et nous emmène parfois vers des installations dans l’espace public. Son intérêt pour les questions du paysage et la façon dont il est (in)habité, parcouru par les différents flux et réseaux, résonne sensiblement avec les thématiques de recherches développées au sein du labo. De cette rencontre, naît un travail plastique exploratoire mêlant arts et sciences et qui propose un regard épistémologique sur la recherche actuelle.  Cette exploration est à découvrir via de petites capsules visuelles et documen­taires en ligne ci-dessous qui permettront de suivre l’évolution de la recherche de l’artiste.

Cette résidence est une proposition de l’université de Franche-Comté avec la collaboration du laboratoire ThéMA  (UMR 6049 CNRS – UB) et le soutien de la Saison numérique #5 du département du Doubs. La Drac Bourgogne-Franche-Comté. Elle s’inscrit dans le cadre de la biennale arts-sciences Réseaux ! initiée par la Région Bourgogne Franche-Comté et porté par Université Bourgogne Franche-Comté.

--------Les Instantanés #1-------------

Quelques fragments des recherches en cours d'Evelise. Fruits des rencontres et discussions avec les équipes du labo, et de réflexions, lectures et rencontres personnelles, ces images sont présentées comme des archipels de pensée extraits d’un travail en évolution.

1 - Sémiologie graphique. Les diagrammes, les réseaux, les cartes. Jacques Bertin.


2 - Carte mentale, extrait. Capture d’écran, février 2021.


3 - Photographie prise à l’atelier de céramique de Cécile T., 29 novembre 2020. Une empreinte organique devenant cartographique par paréidolie.

4 - Îlot, objet trouvé au laboratoire, 4 février 2021.

5 - Dans le livre Représenter la ville (A. Bailly, C. Baumont, J.-M. Huriot, A. Sallez, 1995), je découvre cette analogie entre la figure du mandala et l’organisation urbaine. Cela fait écho à un travail réalisé à Tétouan (Maroc) en février 2020 où je proposais de mettre en correspondance le plan organique de la médina tétouannaise et les entrelacs plus ou moins complexes des décors en plâtre ciselé.

6 - Médina, moule en silicone, 32 x 32 x 4 cm, 2020.

7 - Vue aérienne, 22 janvier 2021, laboratoire ThéMA.



--------Les Instantanés #2-------------

Evelis s'intéresse à la double sémantique "géographique" et "graphique" du mot pagina.

En recherche, ces images répondent à un processus d'exploration du sens des images et des mots et de leur mise en contexte, et alimentent petit à petit son univers et son imaginaire.  

PAGE 1 - Côtes du Rhône, captures d’écran, 14 février 2021. Pagina, mot latin qui a d’abord désigné un rang, une « rangée de vignes formant un rectangle », avant de faire référence à la ligne ou à la colonne d’écriture. Terme issu du verbe pangere évoquant le fait de fixer, de mettre des bornes.

 

PAGE 2 - Parcelle, capture d’écran, 5 mars 2021.

 

Photo Evelise Millet



du
fév. 21 2021
au
mai 23 2021

De 00:00 à 00:00